28 Novembre 2009

Cette semaine avait lieu la session plénière du Parlement Européen à Strasbourg. On y a débattu du paquet télécom, de la conférence de Copenhagen sur le climat toute proche, le Prix LUX 2009 a été attribué à « Welcome » de P. Lioret, le réglement intérieur du parlement a été adapté pour se conformer aux dispositions du traité de Lisbonne, notamment concernant le nombre de députés européens qui passe à 751.

_

Cependant, ce n’est pas le parlement qui a été au centre de l’attention : La semaine a commencée avec les réactions aux nominations de H. van Rompuy et C. Ashton aux postes, respectivement, de Président du Conseil Européen et Haute Représentante aux Affaires Etrangères.

Les voix se sont d’abord élevées pour exprimer la deception de ce choix de personnalités peu connus et ayant a priori moins de possibilité pour dynamiser l’Europe. Néanmoins, les connaisseurs de l’Union soulignent que ce choix est en adéquation avec l’habitude de compromis qui existe entre les états membres*. Notons enfin que même si ces choix ont été critiqués, si le mode de désignation de ces Top jobs est remis en cause, la légitimité de Mme Ashton et Mr Van Rompuy n’est remis en cause – ils ont été désigné selon la procédure prévue pour cela ; certaines personnalités rappellent d’ailleurs que ces deux nouveaux acteurs important de la politique européenne pourraient nous surprendre.

Ces deux postes, créés par le traité de Lisbonne qui entrera en vigueur au 1er décembre, aurait pu servir à unifier plus encore l’Europe, a être un peu moins que 27 dans l’Union ; mais au final, il est craint qu’ils soient utilisés pour stabiliser une situation où les gouvernements des états membres prévalent à 27.

_

Enfin, la fin de la semaine a permit de découvrir le visage de la commission Barroso II.

Cette commission est composée de 27 commissaire dont un tiers sont des femmes. Le mouvement pour une commission équilibrée a fortement milité en quelques jours pour obtenir au minimum cette proportion.

En tant que Vice-Présidente de la commission, Mme Ashton est membre de la commission et sera à ce titre, et comme tous les commissaires, auditionnée par le Parlement Européen. Celui-ci devrait donner rapidement un feu vert temporaire pour que la Haute Représentante puisse prendre ses fonctions au plus vite. La procédure de confirmation des commissaire sera probablement terminée en Janvier, date à laquelle la commission Barroso II pourra commencer son travail.

Notons enfin que le poste du Marché Intérieurs et des Services Financier a été attribué à Michel Barnier, commissaire pour la France, comme le souhaitait Mr Sarkozy. Il y a quelques jours, certaines informations laissaient entendre que Marché Intérieur et Services Financiers pourraient être séparés ce qui aurait laissé à Mr Barnier un portefeuille lite. Dans la distribution des portefeuilles, Mr Barroso s’est montré très à l’écoute des desiderata des états membres.