Update à mi-semaine : 13 Janvier 2010

A semaine chargée, traitement exceptionnel : un post à mi-semaine fait le point sur les auditions des futurs commissaires.

Très attendues Lundi, Catherine Ashton, candidate Britannique au poste de Hautes Représentante pour les Affaires Étrangères et de fait vice-présidente de la Commission, a été interrogée par les parlementaires Européens. Sa prestation, sans vraiment décevoir, n’a pas non plus suscité une vague d’enthousiasme. De l’avis générale, Mme Ashton a fait mieux cette fois que lors d’une discussion plus informelle avec les parlementaire en décembre dernier ; cependant ce progrés ne satisfait pas complètement encore et le sentiment général est que l’on reste sur sa faim quand aux positions de Mme Ashton. La Haute représentant est apparue calme et préparée pour son Grand Oral. Après un premier sentiment de petite déception lors de la nomination de Mme Ashton, les milieux Européen avaient espérés une bonne surprise et une Haute représentante  ambitieuse pour son poste, cet espoir semble encore être déçu suite à cette audition.

Moins médiatisés, tous les autres membres pressentis pour la commission Barroso II ont passé leur grand oral devant le parlement. Voici un rapide aperçu des auditions qui ont eue lieu jusqu’à présent :

Le Belge De Guch, désigné au poste de commissaire au commerce, était très à l’aise et prêt à répondre. Convaincant lors de son audition, il a abordé les sujets de l’OMC, le cycle de Doha, les Etats-Unis, la Chine, l’Inde, le Canada, la Corée, … Il a fait bonne impression.

Viviane Reding (Luxembourg), commissaire désignée aux droits fondamentaux et citoyenneté, est apparue prête et informé. Elle a parlé du respect des droits fondamentaux, de la protection des données privées. Elle insiste sur la communication et sur le lien entre les citoyens et les décisions politiques. Elle ressort de son audition en ayant fait une bonne impression.

La commissaire Bulgare Rumania Jeleva, désigné pour le portefeuille de la Coopération Internationale, l’aide humanitaire et la gestion des crises, a laissé une très mauvaise impression : dans un contexte d’accusation de conflit d’interet, elle a été peu convaincante sur la gestion des crises. Son audition a également été marquée par un incident lié à la distribution d’un document. A la fin d’une audition manquant globalement de clarté, elle laisse sceptique.

Štefan Füle (Rep. Tchèque), commissaire désigné à l’élargissement, était confiant lors de son audition, pendant laquelle il a valorisé les élargissement. Prudent sur le dossier de la Turquie, il ne s’oppose pas à son adhésion, mais la soumet à des critères précis. Il semble maîtrise son sujet, est clair et direct.

L’Espagnol Joaquín Almunia, pour le portefeuille de la Concurrence, a beaucoup parlé de la crise financière. Sans se prononcer sur une date pour la fin de la crise, il s’est montré volontariste dans la recherche d’une solution. Favorable à une concurrence au service de la croissance. Laissé sur la défensive à la fin de son audition, il a néanmoins fait bonne impression dans l’ensemble.

Le commissaire Lituaniens Algirdas Šemeta, auditionné pour le poste de commissaire à la fiscalité et l’union douanière, à l’audit et à la lutte anti-fraude, a insisté sur la transparence et le respect de l’argent du contribuable européen. Il est cependant apparue nerveux, peu clair dans ses réponses qui été prudentes et hésitantes. Sans apparaître incompétent, M. Šemeta est apparu en manque d’inspiration pour son portefeuille.

Janusz Lewandowski, commissaire Polonais désigné au affaires budgétaires, a répondu avec assurance, de facon directe, spécifique et claire aux questions qui lui ont été posées. Il est notamment favorable à un fond pour le climat et un cadre budgétaire pluri-annuel pour l’Europe. M. Lewandowski a fait très bonne impression et est fortement soutenu.

Olli Rehn (Finlande) désigné aux affaires économiques et monétaires, n’a pas fait une performance d’orateur exceptionnelle, mais semble bien à sa place sur ce portefeuille (pas très enviable en pleine crise économique). Il a salué les nouveaux outils apportés par le traité de Lisbonne, veux une stratégie Européenne de sortie de crise et des finances publiques saines dans les états membres. Ses positions sur l’économie sont parfois décrites comme orthodoxe et peu imaginative, mais ont tout le mérite d’être cohérente.

Andris Piebalgs (Lettonie) commissaire désigné au développement a su montrer sa bonne volonté et sa disponibilité pour ce poste. Il a abordé les sujet de l’aide au développement, la lutte contre la pauvreté, l’immigration, l’impact des changements climatiques. Il souhaite également l’intégration des fonds Européen pour le développement dans le budget de l’Union. Il espère coopérer avec C. Ashton sur l’ensemble des décisions afin de mettre en place des politiques de développement cohérentes.

Janez Potočnik (Slovénie), Commissaire désigné pour l’environnement, était bien préparé, connaît parfaitement son dossier et est conscient du travail à fournir pour son portefeuille. Il s’est exprimé en faveur de la protection de l’environnement, d’une économie verte, la biodiversité… et estime que l’Europe doit être pionnière en matière d’environnement. Sans répondre complètement à toutes les questions qui lui ont été posées, M. Potočnik  a su montré qu’il était à la hauteur de la tâche qu’on lui confie.

László Andor, commissaire hongrois désigné à l’emploi et aux affaires sociales, a été interrogé sur la législation Européenne sur le temps de travail, le vieillissement de la population, les retraites, l’emploi des jeunes, … Ses réponses ont parfois été un peu faibles, ou manqué de contenu ; il n’en semble pas moins capable et prêt à assumer le poste pour lequel il est désigné.

Michel Barnier (France), désigné pour le poste de commissaire au marché intérieur et aux services financiers, était très attendu lors de son audition.  Il était à l’aise en répondant aux questions. Il a notamment appelé à une régulation financière, une surveillance efficace, un renforcement du marché intérieur et la création d’un système de brevet unique au niveau Européen. M. Barnier sera très certainement attendu au tournant de ses déclaration d’aujourd’hui, mais sa performance devant les eurodéputés aura su rassurer, notamment les britanniques.

Pendant ce temps, l’irlandaise Máire Geoghegan-Quinn était auditionné pour le portefeuille «Recherche, innovation et science». Elle a parlé de sécurité énergétique, de changement climatique, de la possibilité du recours au nucléaire (sans que cela sois la solution magique aux problèmes de l’énergie). Elle maîtrise son sujet et est restée à l’aise et même dynamique durant l’audition.

Comme mentionné plus haut, la candidature de Mme Jeleva a soulevé une importante controverse : les eurodéputés socialistes seraient sur le point de demander à J. M. Barroso, président de la commission, de trouver un autre candidat pour le poste de la Coopération Internationale ; cependant, le PPE (groupe parlementaire Européen auquel appartient l’UMP) menacerait alors en représailles, de ne pas valider la candidature de Mme Ashton (socialiste). Rappelons que les eurodéputés votent sur la commission dans son ensemble et non commissaire par commissaire. Sur ce sujet, lire ici, ici, ou la, ou encore sur l’excellent Blog de J Quatremer

Sources: Le web-européen déborde d’articles sur les auditions des commissaires, impossible de citer toutes les sources, mais les deux incontournables sont  bloggingportal.eu et la page dédiée sur le site du parlement européen ; également un grand merci à tous les euro-twitters qui permettent de suivre en real-time les auditions.

Prochain rendez-vous Dimanche soir / Lundi matin.

 

Advertisements

3 Comments on “Update à mi-semaine : 13 Janvier 2010”

  1. […] par le parlement Européens. Je vous revnoie directement aux billet spéciaux sur ce sujet ici et là (un troisième à venir mercredi 20). Vous pouvez également lire une introduction au […]

  2. […] qui fait les frais de sa mauvaise auditions et de la controverse qui a suivit (voir précédemment ici et là) : elle jette l’éponge et se retire de la commissions. [4,5,6], c’est donc une […]

  3. […] Mme Jeleva, qui s’était retirée après son auditions et la controverse qui avait suivit [`,2]. Cette audition été donc fortement […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s