On se fâche d’abord, on discute ensuite…

Il y a quelques jours, Nicolas Sarkozy, s’exprimant sur la Politique Agricole Commune déclarait qu’il était prêt à provoquer une crise pour défendre l’agriculture Française (lire ici).

Je ne parlerais ni de la PAC ni de l’agriculture ici, mais juste de l’attitude du Chef d’état Français. Les négociations pour renouveler la PAC n’ont pas encore commencées, mais déjà Nicolas Sarkozy est prêt à une crise…

Autre exemple: Nicolas été aussi à Washington, DC cette semaine pour parler avec le président Obama de réformes du système financier et de sanctions contre l’Iran des sujets qui pour moi relèvent plus de l’Union que d’un simple petit pays comme la France. Mais bien sur, une visite à la Maison Blanche pour Mr Sarkozy, c’est une peu comme emmener un enfant à Disney Land

Je suis plutôt attristé par cette surenchère de nationalisme au sein de l’Europe… Bon, la France a sa part, mais cela arrive aussi dans d’autres pays membres comme on a put le voir avec la position Allemande sur le déficit Grecque.

Dès que les difficultés surviennent, c’est chacun pour soit… Ce n’est pas très intelligent : L’Europe n’est pas le problème, l’Europe est la solution à nos problèmes.

Alors si maintenant les Chefs d’états s’en mêlent, et sont prêt à une crise avant même le début des négociations, l’Europe va avoir beaucoup de mal à avancer.


Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire

Conseil Européen pour la Recherche NucléaireCERN. Soyons réalistes, le CERN n’est plus particulièrement Européen (18 membres de l’Union seulement parmis les 28 membres et observateurs, et bien sur un nombre impressionnant de pays en collaboration), et plus grand chose à voir avec la recherche nucléaire (du point de vue d’un physicien).

Toujours est-il qu’aujourd’hui, le CERN viens d’exploser le record du monde d’énergie de collision en smashant l’un contre l’autre deux faisceaux de protons à une énergie totale de 7 TeV ; soit environ 2.5 micro Calories seulement à l’échelle humaine, mais une quantité énorme dans le monde de l’infiniment petit. Bref, un bel accomplissement, partiellement Européen, qui se doit d’être citée !


In Angela’s shoes

Last week was (almost) all about how Chancellor Merkel was, it seemed, ready to sacrifice the euro to protect the German economy. Finally, under the pressure from Berlin, the IMF will be involved for a good share in the rescue effort to Greece.

As much as I believe that full solidarity should exist between the member of the Union and even more for the countries using the Euro, I certainly understand the position Angela Merkel was in…

Germany is, it’s not a secret, economically the most successful country of the euro zone, and it is so thanks to some great sacrifices… Obviously, the German opinion will not hugely support a plan where their country has to pay for those with a not very sensible economic behavior. It’s a bit like if in a class, the good student had to clean up the mess of the bad ones.

Not that Angela doesn’t understand that no supporting Greece will lead to catastrophe. But this could create an uncomfortable precedent.

Obviously, deep reforms have to be implemented to prevent such a situation to happen again. And this reform should be directed in the respect of national traditions, but following the principles that made successful countries… well, successful. In other words, Germany should be the head master of the class.


Time for an E-Span channel ?

Yes, Europe gots its Television service: there is EbS, and also EuroparlTV. Both can be categorized as for a large public audience since they are available free of charge on the Internet…

However, we still don’t have any equivalent of C-SPAN (in the US) or LCP-Public Senat in France… a real TV channel dedicated to the full coverage of what’s happening in European institutions ; and one that everybody is at least aware of its existence. A channel that would be available on Satellite broadcast or in the internet-boxes.

In my point of view, the flaw in EbS and EuroparlTV, is that its coverage is never (or hardly ever) re-used in the mainstream media, as it is the case for the C-SPAN pictures in the US.

Of course, when I think about it, the reason why things are the way they are is clear : No European TV channel, because almost nobody would watch it… The question remaining is : would creating such a channel improve the coverage of European affairs and increase the public interest in the institutions ; or do we have to wait for a greater interest from the public to setup this channel…

At the end of this post, I’d like to point to Julien Frisch’s interview for Cafe Babel where he talk about this issue.


Week of March 27

Version en Francais / French Version

Here is the summary of the European news this week.

For once, I will start with with the economic crisis and the Greece financial difficulties : obviously,the Greek economic situation didn’t magically improved in a week  [*], The European Commission call for a European solution [*,*] while Greek has called for solidarity among the country of the eurozone [*]. The main resistance to a rescue plan came from Germany : Angela Merkel is more in favor of a International Monetary Fund[*,*,*]. At the end of the week, during the Council meeting in Brussels, the heads of States and Government finally agreed on a French-German deal combining bilateral loans and IMF support [*,*,*,*].

The Economic situation in Europe is not bright: the Portuguese debt note has been downgraded this week [*,*] and the euro is at its lowest rate in ten months [*].

Europe is thinking about reforms to implement in the future to avoid such crisis again[*].

The European diplomatic Service (External Action Service) is getting together in turmoil : different point of view of member states have trouble to be matched [*,*]. However, Lady Ashton  is coming back slowly and put herself forward as head of the service [*,*]. The MEPs wish to keep an eye on the activities and budget of the EAS [*,*].

The European Parliament was seating in a mini-plenary session in Brussels this week. MEPs debated about the modalities of the citizen initiative introduced by the Lisbon Treaty, about economic governance in the eurozone and about the Union budget for 2011. [*,*] A tentative to reinstate the cuncumber directive failed [*].

This week, the European Commission proposed a new legislation to clarify divorce procedures for international couples in the Union[*]. The commission has also adopted a new mandate to negotiate on the SWIFT agreement for the exchange of bank information with the US to the purpose of  fight against terrorism [*,*].

Finally, the European council met at the end of the week. The work was focused on negotiating the rescue plan for Greece ; the head of States and Government also discussed the Europe 2020 strategy and how to follow after the Copenhagen summit and the climate issues.[*].


Semaine du 27 Mars 2010

English Version / Version en Anglais

Voici le résumé de l’actualité Européenne de la semaine.

Une fois n’est pas coutume, j’entamerais le résumé de l’actualité européenne par la crise économique et les difficultés de la Grèce : Les perspectives économiques de la Grèce ne se sont (évidement) pas améliorées depuis la semaine dernière [*], la commission européenne appelle à une solution Européenne [*,*] tandis que la Grèce n’a cessé d’appeler à la solidarité de ses partenaires de l’eurozone [*]. La principale résistance à un plan d’aide européen est venue de l’Allemagne : Angela Merkel est beaucoup plus en faveur d’une intervention du FMI [*,*,*]. A la fin de la semaine, lors du conseil Européen réunis à Brussels, les chefs d’états et de gouvernements se sont finalement mis d’accords sur la base d’un deal Franco-Allemands composé de prêts bilatéraux et du soutient du Fond Monétaire International [*,*,*,*].

La situation économique en Europe n’est pas brillante : la note de la dette Portugaise a été dégradée cette semaine [*,*] et l’euro est au plus bas depuis dix mois [*].

L’Europe réfléchit aussi aux réformes à mettre en œuvres à l’avenir pour éviter de nouvelles crise comme celle-ci [*].

Le service diplomatique Européen (Service d’Action Extérieures) continue de se constituer dans une certaine tourmente : les différentes visions des états-membres ont du mal à s’accorder [*,*]. Cependant, Lady Ashton reprend doucement la mains et s’impose un peu plus comme la tête de se service [*,*]. Les Eurodéputés souhaitent en plus garder un regard sur les activités et le budget du SAE [*,*].

Le parlement Européen siégeait en mini-plénière à Brussels cette semaine. Les eurodéputés y ont débattus des modalités de l’initiative citoyenne introduite par le Traité de Lisbonne, de la gouvernance économique dans la zone euro, et du budget 2011 de l’Union. [*,*] Une tentative de rétablir la directive concombre a échouée [*].

Cette semaine, la commission Européenne propose une nouvelle législation pour clarifier les procédure de divorce pour les couples internationaux dans l’Union[*]. La commission a également adopté un nouveau mandat pour la négociation de l’accord SWIFT sur l’échange de données bancaires avec les Etats-Unis à des fins de lutte contre le terrorisme [*,*].

Enfin, le Conseil Européen s’est réuni en fin de semaine. Son travail s’est concentré sur la négociation du plan de sauvetage pour la Grèce ; les chefs d’Etats et de Gouvernement y ont également discuté de la stratégie Europe 2020 et des suites à donner au sommet de Copenhagen et les questions climatiques [*].


His-to-ric

The European / IMF rescue plan for Greece: Historic

The US and Russia agreement to reduce nuclear weapons : Historic

Health Care Reform : Historic

The Socialist victory in French regional elections: everybody with me Historic

Every single news is historic nowadays… And even if we come to a non-historic news, the rarity of the event will make it historic.

The consequence of this overuse of the Historic qualifier is that we are losing the hierarchy of importance : how can we sort out what is important or not if everything is presented at the same level ?

Of course a leader cannot describe a decision by saying “Ok it’s been a roughy negotiation but in the end it’s not this important”… But the using too much the h-word is stripping it of its significations.

I’ll end by praising Biden’s description of health care reform: that’s a big f*cking deal. Now that’s might not be as politically correct as historic, but it’s much more catchy !


Sus au CO2

Ce qui suit est un billet en side note qui n’est pas en lien direct avec l’Union Européenne, mais qui reste en lien avec ce que l’Union fait, peut, pourrait ou devrait faire.

Ici je vais tenter d’expliciter par des chiffres comment l’impact de l’activité humaine sur l’environnement n’est pas négligeable et quelles sont les pistes scientifiquement valides pour remédier à ce problème. Les chiffres que je présente sont donnés à la louche et donc seulement à titre indicatif.

L’impact de l’activité humaine, en unité grand public

Parler en tonnes de Dioxyde de carbone c’est bien, mais selon le paradoxe bien connu du kilo de plume et du kilo de plomb, il est difficile de se représenter ce que cela représente.  Voici deux moyens de se représenter la tonne de CO2:

  • Une tonne de CO2 pure sous forme gazeuse c’est un volume d’un peu moins de 500 mètres cubes ; lorsque cette tonne de CO2 est diluée dans les proportions d’un mélange atmosphérique, c’est plus de douze mille mètres cube d’atmosphère qui sont occupés. A titre de référence, un Zeppelin ,occupait au début du 20ème siècle, un volume d’environ 25000 mètre cube ; une tonne de CO2, c’est donc un environ un demi Zeppelin.
  • Si on considère le carbone contenu dans une tonne de CO2, sous forme solide et sous la forme d’une mine de crayon de bois (ou crayon gris ou crayon à papier selon votre logisme locale), cela représente une mine de 75 kilomètres de long.

L’activité humaine rejette dans l’atmosphère environ 27 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère en l’espace d’une année (soit environ douze milliards de Zeppelins).

Pour ce qui est du réchauffement climatique, un calcul sur un bout de serviette très approximatif, indique grossièrement qu’il faut mettre dans la troposphère un peu plus de 25 x 10^24 Kilowatt-heure (25 suivi de 24 zéros) pour la réchauffer de 1 degré Celsius. Ce qui représente environ 2 x 10^21 (2 suivi de 21 zéros) fois la consommation annuelle d’électricité domestique aux USA… C’est énorme évidement, alors imaginez un peu lorsque l’on parle d’un possible réchauffement de plusieurs degrés…

La première arme pour réduire l’impact carbone des activités humaines, c’est l’information !

Dieu merci, une bonne partie de la population est prête à faire un minimum attention pour réduire son impact environnemental (surtout si ca ne lui coûte pas plus cher). Pour l’instant seuls les appareils de gros électroménager indiquent clairement leur classe de consommation énergétique (A, B, C, …) Les automobiles sont également fournies avec une consommation au kilomètre… Pour le reste, c’est assez flou.

Un étiquetage sur tous les produits (alimentaire ou autre) de l’impact environnemental permettrait au consommateur de faire un choix bon pour la planète ; et cela peut devenir un argument de vente pour les distributeurs.

De la même façons, des compteurs électriques à lisibilité facile (i.e. accessibles et affichant des informations claires) permettraient également de mieux contrôler et réduire la consommation électrique domestique.

Une utilisation plus efficace de l’énergie

Tous nos appareils électriques sont en général très gourmands en énergie et en gâchent une bonne partie… Une des pistes les plus sérieuses pour réduire la consommation énergétique générale est justement de faire des coupes là où l’énergie est consommée. Par exemple, les ampoules à incandescence ont plus tendance à chauffer qu’à éclairer d’un point de vue énergétique. Mais il est possible de faire plus que simplement changer le chandelier avec des ampoules à faibles consommations.

Par exemple, il est parfois mentionné que rouler moins vite sur l’autoroute permet de consommer moins de carburant… J’ai testé pour vous dans des conditions suffisamment reproductibles (les 22 miles pour aller au boulot) et ma conclusion est : it works beaches (comme le disent les américains).

Mais l’efficacité énergétique va plus loin: la multiplication des appareils électroniques portables alimentés par USB rendent de moins en moins nécessaires le 220 Volts de nos prises électriques, et les adaptateurs qui nous permettent de recharger ces appareils gâches énormément d’énergies (c’est pour cela qu’ils chauffent).

Une vraie fiscalité environnementalement responsable.

Oui, une taxe carbone est un outil parfait pour inciter à une plus grande responsabilité environnementale…  Si tout le monde la paye et si il ne s’agit pas d’une fausse taxe (i.e. d’un simple transfert de fiscalité). Les produits qui ont un impact important doivent coûter plus cher, c’est aussi simple que cela.

Cela ne veux pas dire qu’il faut pénaliser les personnes qui ne peuvent pas a priori se permettre de payer leur essence 10 ou 20 % plus cher : l’instauration d’une taxe punitive doit s’accompagner de mesure incitatives. Par exemple une amélioration du réseau de transport en commun et une baisse de tarifs de ceux-ci.

Relocalisation des échanges

Vous trouvez normal de brûler plein de pétrole juste pour vous faire parvenir des bananes en plein hiver ?  Peut être que ce n’est pas si nécessaire. L’industrie agro-alimentaire est l’une de celle qui transporte le plus ses produits… Alors que la ferme la plus proche est à quelques kilomètres à peine… Alors stop aux supermarchés de la grande distribution nationale et allez achetez vos poulets sur le marché !

Faire confiance a la nature

Depuis des milliers d’années, la bio-chimie propose une méthode efficace de capture du CO2: la photo-synthèse… Et le stockage sous forme chimique de l’énergie le plus efficace qui existe au monde se trouve dans nos cellules…

Premier objectif donc : reboiser la planète. Il faut aussi chercher du coté des algues, planctons et autre méthodes organiques de capture du carbone. Les technologies silicium ont ou vont atteindre leur limites et un boost pourraient être envisageable grâce au composés organiques.

Pour conclure, il est évident que l’activité humaine ne peut pas être sans conséquences sur l’équilibre globale de la planète ; mais certain ajustement simple et plus ou moins douloureux peuvent facilement être mis en place pour limiter cet impact.

Je rappel que je ne donne aucune certitude scientifiques sur les chiffres donnés : je ne suis pas physicien du climat ou de l’atmosphère… Donc les chiffres présenté sont issues de rule of thumb et non de calculs complets. Contactez moi si vous voulez en savoir plus.


Le théâtre Européen de Shakespeare

Je suis loin d’être un expert de Shakespeare , je suis encore loin d’avoir lu l’intégralité de ses œuvres, mais j’apprécie cette auteur (comme sous entendu ici) et c’est en ma qualité d’amateur que je vous propose cette réflexion.

« All the world’s a stage »1, nous dit William Shakespeare, Le monde entier est un théâtre ; Le Barde aura certainement fait voyager son théâtre aux quatre coins de l’Europe : de l’Italie à l’Écosse en passant par la Grèce ou le Danemark, l’ouest du contient Européen est le décor des pièces de Shakespeare, qui jette aussi un regard sur l’histoire de la politique européenne

Un Théâtre Voyageur

Si certains lieux des scènes de Shakespeare sont imposés par le sujet de la pièce – On n’imagine assez mal Jules César ailleurs qu’à Roma ou Henry IV en dehors de London; d’autres lieux révèle plus du choix : As you like it ne nécessite pas vraiment d’être situé dans les Ardennes, ni The Tempest en Italie.

Comme le montre la carte ci-dessous2 les scènes du théâtre Shakespearien sont réparties sur toute l’Europe occidentale (zone bleutée) (essentiellement l’Europe de l’empire Romain).

Ces pièces se retrouvent donc dans des décors nouveaux, pour le plaisir de divertir le spectateur avec un environnement culturel nouveau.


Europe Politique

La dimension politique de l’Europe n’est pas en reste ; essentiellement conflictuelle cependant : possible guerre entre la Norvège et le Danemark – et plus tard attaque contre la Pologne – (Hamlet), attaque d’Alexandrie par la flotte Romaine (Antoine et Cléopâtre), la guerre de Troie (Troilus and Cressida), Guerre entre l’Écosse et la Norvège (MacBeth), …
Cependant les échanges entre différentes parties de l’Europe ne sont pas que belligérants : dans Hamlet Laertes est envoyé en France pour assister au couronnement du Roi, et des ambassadeurs sont envoyés en Norvège pour éviter la guerre.

Diversité Culturelle

William Shakespeare a donc utilisé avec profit la diversité des paysages, de l’histoire et des cultures en Europe pour enrichir son théâtre. C’est un exemple pour nous qui pouvons renforcer l’Europe qui doit pour exister être plus qu’un simple ensemble politique mais un tissu culturel diversifié, multiple, mais

notes

1 As You Like It, Act II, scene VII

2 source: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:European_Union_as_a_single_entity.svg édité par l’auteur.


Week of March 20

Version Francaise / French version

HEre is a summary of the European news during the week :

The Union High Representative, Lady Ashton was on a tour in Middle East, particularly in Israel, in the Palestinian Territories and in Ciro. She tried to get Europe back in the peace process. She criticized the Israeli plan to build new houses in East Jerusalem.[*,*] Meanwhile the European diplomatic service  is still having a hard time getting ready [*,*].

This week, the fifth Free Belarus operation was organized by the Young Europeans to condemned the dictatorship of Aleksandr Lukashenko. [*,*]

Following the withdraw of EADS of the contract proposal for the US army last week, it is still possible that the European Company gets back in the competition, if further study of the contract shows it to be fair enough. [*,*,*]

On the economic agenda, Greece continues its intern and fiscal reforms to reduce its deficit [*,*,*]. A European rescue plan is said to be ready but the details are still unknown as several member states are less than enthusiast to put it in action [*,*,*,*]. Greece warns that it will go the the IMF for help if necessary, a solution which some member states would prefer if that allow them not to put their money on the table. [*,*,*]

About the reforms, the idea of a European Monetary Fond is on stand by [*], while Germany is in favour of a possibility to exclude a member of the euro-zone [*,*,*]. A project to regulate hedges funds has been delayed, in connection with the British elections (more than three quarters of the European based hedge funds are in Great Britain) [*,*].

Germany has been criticized by France, in regard to its economic policy turned to exportation [*,*].

In the rest of European news, the Union didn’t managed to get the approval for a ban of bluefin tuna  [*], Presidents of the Council and Commission are going to split the domains of competence of the Union between them [*],and the European Parliament wish to improve the information of calories count and nutrition on food packages [*,*]