Semaine du 30 Octobre 2010

(English Version)

Voici le résumé d’une semaine riche en actualité européenne:

As usual, commençons avec l’économie etla finance: Légère baisse de l’euro face au dollars sur les 5 derniers jours après une semaine en yoyo qui se termine juste sous $1.395 [*]. Les commandes industrielles étaient en hausse d’environ 5% entre Juillet et Aout [*]; pour le mois d’Octobre, l’inflation était à 1.9% dans l’eurozone; le taux de chomage est en très légère hausse à 10.1% en Septembre [*]. L’Europe appel toujours à éviter une guerre des monnaies [*] et finalise son projet de régulation des fond spéculatifs [*]. La Commission a lancée une procédure contre le bouclier fiscal Francais qui affecterait la notion de libre circulation des personnes et des capitaux dans l’Europe [*]. Le Commissaire Européen au marché intérieur, M. Barnier, propose d’ajouter un volet social au marché intérieur qui devient indispensable au bon fonctionnement de celui-ci [*,*,*].

Le Service Européen d’Action Extérieur se met en place, avec la nomination cette semaine du Francais P. Vimont et de l’Irlandais D. O’Sullivan à des postes clefs du service diplomatique Européen dirigé par Lady C. Ashton. La mise en place du SEAE devrait être terminée avant la fin de l’année 2010 [*,*,*,*,*,*]. Au niveau diplomatique, notons également que Lady Ahston souhaite plus de dialogue avec Cuba [*].

La Serbie vient de faire une avancée important vers son adhésion à l’Union – sa coopération avec le tribunal de la Haye reste un élément critique du processus d’adhésion [*,*,*]. La Hongrie a apporté cette semaine son soutient à la candidature Turque [*].

Le gros morceau de la semaine a été le sommet du conseil Européen à Brussels en fin de semaine. Les deux gros dossier du sommet étaient le budget Européen et la révision des traités pour pérenniser le fond de stabilisation financière mise en place en urgence durant le printemps pour soutenir la Grèce et éviter une crise de l’euro. Deux dossiers très controversés.

Mené par D. Cameron, le premier ministre britannique, onze pays se sont exprimés contre une augmentation de plus de 2.9% du budget Européen ; alors que le parlement préconise une augmentation de presque 6%. Or, depuis l’adoption l’année dernière du Traité de Lisbonne, le parlement Européen à un rôle de codécision dans le domaine du budget. Les opposants à une augmentation du budget rappellent que dans un contexte d’austérité budgétaire dans les états membres, une augmentation du budget de l’Union serait mal-venue. [*,*,*]

Le changement des traités, proposé par le couple Franco-Allemand la semaine dernière, a largement divisé les états-membres que ne souhaitent pas reproduire le long et pénible épisode du traité de Lisbonne. Après bien des discussions, le conseil s’est rallié (timidement) à la proposition. Une révision du traité de l’Union Européenne, qui se limiterait à un ou deux articles (122 et 125 pour être précis), serait mise en route dès décembre pour pérenniser la fond de stabilisation financière qui expirera dans sa forme actuelle en 2013. Le volet sanction de la proposition Merkel-Sarkozy viendra après. (voir les nombreuses références sur le sujet [*,*,*,*,*,*]).

Enfin, notons l’arrivée cette semaine, sur le marché des euroblogs de 27etc.

Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s