[Revue] Le contrat Social: Signez Ici

Dans la série des revues de livres (ou autres supports) d’intérêts, voici le Contrat Social de Rousseau.

Notons d’abord que le terme Social dans le titre n’est pas à comprendre comme lorsque l’on parle de “prestation sociale” mais au sens où il est relatif à la société. Le contrat social établit une société.

Rousseau ne donne pas une description par le menu de ce qui ferait une société idéale, mais au contraire cherche dans cet ouvrage à identifier comment construire une société qui préserve la liberté de ceux qui la composent et les obstacles à un tel achèvement.

Notamment, il liste comme principe fondamentaux à une société de droit, l’égalité et la liberté, les faibles disparités de fortunes, et la séparation des pouvoirs législatif et exécutif.

Le Contrat n’est pas un “how-to” qui expliquerait comment construire la société, mais une excellente grille de lecture pour identifier ce qui peu aller de travers dans la société qui est la notre.


Week of January 29th

(Version Francaise)

Here is a summary of the European Union news in the past days.

To follow-up on last week: Portuguese voted to re-conduct C. Silva (Social democrat) at the country presidency [*]. In Ireland, following the resignation fo PM B Cowen as head of the Fianna Fail party (but not from the premiership), the governing coalition is weakening. The government wants to have the finance bill voted before the next elections [*,*,*].

The week started in an unusual calm in Brussels : the phone lines of the EU institutions were silent due to a technical problem [*,*,*].

The Hungarian law on medias has been investigated by the European Commission and it is not satisfied and ask for changes [*,*,*].

The European patent project is moving forward [*]. And Croatia might be able to join the EU in 2013 [*]

For the matters of finances, the European Fund of Financial Stability emitted its first obligations this week and met a huge success, with a demande widely exceeding the offer. This put the fear of a euro crisis at rest for some time [*,*,*,*]. N. Sarkozy defended the euro at the World Economic Forum in Davos [*], Spain is considering changing its retirement age at 67 [*]. The euro steadily grew this week, up to $1.375 on Friday, then falling with the rest of the work market, down to $1.36 at the close of the week  [*].

Popular protests in Egypt are cautiously observed by the Union [*]


Semaine du 29 Janvier

(English Version)

Voici un condensé de l’actualité européenne de ces derniers jours.

Faisons raccord avec la semaine passée : Les Portugais ont reconduit C. Silva (Social démocrate) dans sa fonction de président du Pays [*]. En Irlande, suite à la démission du Premier Ministre B Cowen de la tête de son parti Fianna Fail (mais il reste PM), la coalition au pouvoir se démonte. Le gouvernement souhaite néanmoins faire voter la loi de finance avant les nouvelles élections [*,*,*].

La semaine a commencée dans un calme inhabituel à Brussels, les lignes téléphoniques des institutions Européenne étaient inaccessibles suites à un problèmes techniques [*,*,*].

La loi hongroise sur les médias a été examinée par la Commission européenne et cette dernière n’est pas satisfaite et demande des changements [*,*,*].

Le brevet Européen avance [*]. Et la Croatie pourrait devenir membre de l’Union en 2013 [*]

Dans le domaine financier, Le Fond Européen de Stabilisation Financière a émis avec succès une première série d’emprunt, qui ont rencontré une demande bien au dessus de l’offre, ce qui écarte au moins temporairement le spectre d’une crise majeure de la monnaie unique [*,*,*,*]. N. Sarkozy a défendu l’Euro à Davos [*], l’Espagne s’apprête à repousser l’âge de la retraite à 67 ans [*]. L’Euro a fait une bonne semaine, progressant jusqu’à $1.375 vendredi – puis chutant à $1.36 à la suite des marchés qui ont plongeaient vendredi [*].

Les manifestations populaires en Egypte sont suivis avec attention par l’Union Européenne [*]


Le Rubygate pour les nuls

Pour tous ceux qui ont du mal à suivre l’actualité people-itique Italienne voici un condensé/résumé du dernier épisode des turpitudes du cavaliere.

Rappelons le personnage principale: Silvio Berlusconi, Président du Conseil Italien (chef de gouvernement et équivalent de notre premier ministre – PM), trois quarts de siècle au compteur. Silvio a été PM trois fois depuis 1994 et totalise neuf années à cette position (si mes calculs sont exactes). Classé par Forbes comme le 74eme homme le plus riche en 2010, sa fortune se repose notamment sur des compagnies italiennes de Télévisions privées. En combinant sa position de PM à la tête de la TV public et ses chaines privées, Berlusconi contrôle la majorité du parc audio-visuel Italien.

Quel est donc le marasme dans lequel S Berlucsoni se trouve ? Est-ce une affaire de corruption, de liens avec la mafia, ou une N-ième crise des ordures à Naples ? Nenni. Il s’agit d’accusation de prostitution, sur mineure.

Il semblerait en effet que Silvio soit amateur d’une pratique portant le nom de Bunga Bunga, terme désignant des fêtes débridées où les jeunes et pulpeuses participantes s’adonnerait à des activités que la morale ne nous permet pas de décrire.

Une de ces demoiselles, connue sous le nom de Ruby aurait participé, contre compensation financière, à de tels évènements alors qu’elle était mineure.  Arrêtée par la police Italienne pour vol, Ruby aurait été tirée d’affaire suite à l’intervention du cavaliere qui l’aurait indentifié alors comme une nièce du président Egyptien Mubarak.

Ainsi donc, Silvio Berlusoni est soupçonné d’abuser de son autorité (pas bien) pour couvrir ses activités Bunga-Bungesque qui flirtent avec la prostitution de mineures (pas bien du tout).

Au fur et à mesure de l’enquête, d’autres jeunes femmes sont apparues comme participante aux fêtes du PM, une certaine quantités de drogues à fait surface, … Bref, le chef du gouvernement Italien se trouve au milieu d’un possible réseau d’escort-girls/prostituées…

(Un grand merci à @squeeze9 qui me fournit régulièrement les updates sur ce dossier)


What about the EU in the SOTU speech by the POTUS ?

First, I want to apologize for the lack of originality of my post title.

Yesterday, the President Of The United States (of America) presented his State Of The Union address to the Congress. As I am currently living in the US who heard throughout the media for the past weeks how much this would be an important speech , I could not not watch it ; and as a Euro-blogger, I could not not look for references to the old continent.

The SOTU surpassed my expectation with TWO mention of Europe. The first about our rail and road infrastructures, the second as a NATO ally.

Those two mentions have to be compared to China (4 mentions), India of Chile  (3 mentions both) or  South Korea (6 mentions). We (Europe) are on the same level as Russia (2 mentions also) and just before Brazil (1 mention).

The content of the speech is mostly American politics so there is not much to point from a European point of view… Once one noticed that Europe is, as far as the US are concerned, out of the game, we are just a military partner from an old treaty.

Let’s just notice the Energy goals stated by B Obama: 80% of the US power from clean energy by 2035. Hard to say if this will become reality, but that’s a courageous goal.

Also, President Obama clearly supported the popular uprising in Tunisia.

The text of the speech can be found here.


Un chargeur universel pour les téléphones portables

Le chargeur universel pour téléphones portable va bientôt devenir réalité, grâce à l’Europe ! (ou pas)

Depuis longtemps déjà, la Commission plaide pour un chargeur standard pour tous les téléphones portables, cela afin de faciliter la vie des consommateur qui n’auront plus à jongler entre différents chargeurs, équilibrer la concurrence (si votre chargeur tombe en panne, vous n’êtes plus limité à une seule marque pour acheter un remplacement), et réduire les déchets électronique (votre ancien charge fonctionne pour votre nouveau téléphone).

Ce projet date de Juin 2009  [*,*] et va bientôt entrer dans sa phase active, le chargeur universel devant être répandus d’ici à l’année prochaine. La norme de standardisation a été adoptée le mois dernier [*,*].

La Commission se lance donc maintenant dans la communication sur ce thème, notamment avec un site web dédié : «Let’s Plug: One charger for all» (Branchons-nous, un chargeur pour tous).

Ce chargeur universel est-il une victoire européenne ? Pas tant que cela…

Les utilisateurs de smart-phones (c’est-à-dire une part croissante des utilisateurs de téléphone portable) auront déjà remarquer que ces téléphones se chargent tous ou presque via une prise de type USB. Certes, la connexion au niveau du téléphone n’est pas standardisée (les connecteurs iPhone ou BlackBerry sont différents par exemple) mais l’autre bout du câble est un connecteur USB classique; seul le câble n’est pas standard.

La Commission va donc dans le sens du vent en imposant un chargeur de type USB (voir les spécifications techniques ici); il s’agit surtout d’imposer cette norme aux téléphones non-smart qui, ne se connectant pas à un ordinateur, ont moins de raison d’adopter une prise USB.

Et surtout, bien plus que ce standard de chargeur, le véritable succès de cette initiative sera mesuré à la diminution des ventes de chargeurs. Si tous les téléphones se chargent sur un même chargeur, ou même depuis le port USB d’un ordinateur, le besoin en chargeur va fortement baisser. Il est également extrêmement important que les téléphones portables utilisant ces chargeurs ne soient pas systématiquement vendus avec un chargeur, même standard.

L’adoption de cette norme de chargeur et son acceptation par les fabricant de téléphone n’est qu’une première étape, et même la plus simple.


A universal cell phone charger…

The universal cell phone charger is becoming reality soon, and thanks to the EU (or is it ?)

The European Commission started a long time ago asking for a standardized cell phone charger, in order to make consumers life easier (you won’t have to juggle with different chargers), make competition fair (if your charger breaks, you are not limited to one manufacturer to replace it) and reduce the volume of electronic waste (your old charger will still work with your new phone).

This project dates back to June 2009 [*,*] and is going to enter its active phase soon, the goal being that the charger standard will be wide-spread by nest year. The standard norm has been definitively adopted last month [*,*].

The Commission is now launching the communication campaign on this topic, in particular with a dedicated website: «Let’s Plug: One charger for all».

Is this universal charger a European victory ? Not quite yet…

Smart phones users (i.e. a growing part of cell phone users) already noticed that all (or close to all) of those phones are charging via a USB-type connector. It is true that the connection on the phone might be different (connectors for iPhone and BlackBerry for example are different) but on the other end of the cable, all use a USB connector, only the cable has to be different, the power source already is.

The Commission is going with the wind when it imposes a USB-type charger (see the specs here); the important point will be to impose this norm to non-smart phones, which do not connect to a computer and have no reason to adopt the USB connector.

And, much more important, even if the charger is standard, the true success of this initiative will be measured by the decrease in charger sells. If all the phones can charge on the same device, or even better on a computer USB port, the demand in phone charger should strongly decrease. It is also extremely important that cell phones using this universal charger will not be sold with the charger anymore.

The adoption of the charger norm and its acceptance by the manufacturer is just a first step, and actually the easiest one.