Ben Laden est mort, et maintenant ?

Après l’annonce dimanche soir de la mort d’Oussama Ben Laden, un sentiment de soulagement, voir de joie, s’est propagé à travers les sociétés occidentales. C’est en effet un homme réellement dangereux qui est mort. Cependant, il convient de se poser la question:  Et maintenant ?

  • D’abord, il convient d’être prudent. Les USA sont à 99% certains d’avoir éliminé O. Ben Laden et ils ne feraient pas cette annonce sans en être convaincus. Espérons donc qu’aucune vidéo ou aucun message du leader d’Al-Qaeda ne viendra remettre en doute cette nouvelle.
  • Ensuite, si Al-Qaeda est amputé d’un de ses chefs les plus importants et sa principale figure publique; le risque terroriste n’en ait pas véritablement diminué pour l’instant. Sur le court-terme, il faut même s’attendre à des représailles.
  • L’opération Américaine, bien que victorieuse, n’en reste pas moins un exemple parfait des black-ops, opérations secrètes (les autorités pakistanaises, où l’attaque contre Ben Laden a eu lieu, n’en étaient pas informées). Si on imagine peu que cette opération soit véritablement remise en cause, il faut néanmoins accepter qu’il s’agit d’un assassinat commandité à la tête de l’état Américain sans autre forme de procès.
  • Le succès de cette opération est un énorme boost pour B. Obama, qui triomphe là où G. Bush n’a jamais ne serait-ce que tangiblement approché d’un résultat. A quelques mois de l’entrée en campagne pour les élections présidentielles, le candidat Obama entame la course avec un argument de choc. De plus, Obama souhaitent commencer à retirer les troupes Américaines d’Afghanistan cet été, chose qui sera beaucoup plus facile à faire maintenant que l’ennemi numéro 1 est mort.
  • C’est également un verrou psychologique qui saute dans l’esprit des Américains: aussi insaisissables qu’ils puissent paraître, les terroristes peuvent être vaincus.
  • Enfin, qu’est-ce que cela signifie pour l’Europe (car après tout, vous êtes sur un euro-blog) ? Pas grand chose: Si l’Europe fait aussi face à des menaces terroristes via des branches affiliées à Al-Qaeda, Oussama Ben Laden se concentrait surtout sur les USA. Et les alliés Européens des Etats-Unis ont a priori étaient tenus à l’écart de l’opération qui a menée à la mort de celui-ci.

La mort de Ben Laden est une excellente opération de communication, mais il reste difficile de saisir la portée qu’elle aura concrètement et si cela sera suffisant pour véritablement déstabiliser Al-Qaeda

Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s