Pour le développement du livre numérique

Deux informations majeures au sujet des livres numériques (ebooks) sont tombées cette semaine :

  • Amazon a vendu en avril plus de livres au format numérique sur son Kindle que de livre papiers à la proportion de 105% – un écart faible mais significatif au regard du nombre de livres vendus par Amazon. [*,*]
  • En France, le parlement a adopté un projet de loi permettant aux éditeurs de fixer le prix du livre au format numérique, non seulement en France mais aussi à l’étranger (un aspect qui est en confrontation directe avec la législation Européenne). [*,*]

Notons que la décisions Francaise suis la logique du prix unique du livre papier qui permet aux éditeurs de fixer le prix d’un ouvrage imprimé. Une partie de la collection d’ouvrages distribués par Amazon sur le Kindle a son prix également fixé par l’éditeur. Rien de bien choquant dans tout cela.

Il faut maintenant espérer que ce nouveau cadre juridique – même si il peut être discuté – permettra aux éditeurs d’avancer vers la distribution de livre numérique, car ne nous voilons pas là face, c’est bien là l’avenir du livre et c’est tant mieux. Quelques éléments de réflexion à ce propos :

  • Informations, vidéos, musiques, communications, … Tout cela passe maintenant par internet, il n’y a aucune raison que le livre ne suive pas ce chemin.
  • La distribution de livre numérique en France est actuellement dans un état pré-embryonnaire. Le seul distributeur est, il me semble, la fnac avec le fnacbook qui est terrible à utiliser, J’en ai eu un entre les mains, je l’ai vite lâché avec déception.
  • La bibliothèque de livre Francophone sur Amazon est un quasi-désert. Heureusement, les ouvrages dont les droits d’auteurs sont périmés sont disponible gratuitement sur le net: Molière, Proust, Balzac, … C’est bien, mais ce n’est pas vraiment le genre littéraire qui attire les jeunes.
  • Un eReader (comme le kindle dont je suis un propriétaire comblé) n’est pas un gadget, au contraire, c’est un appareil de lecture qui convient surtout aux gros lecteurs: ceux qui achètent des livres et les lisent rapidement. Bref, le gros du marché du livre.
  • Le livre numérique présente des avantages énormes: Je peux par exemple entendre parler d’un livre à la radio le matin, en télécharger gratuitement un extrait à midi et l’acheter une heure après. L’achat de livre est plus simple et cela favorise les achats “sur le moment”.
  • Enfin, et j’attire ici l’attention des éditeurs qui ont peur du numérique: j’ai personnellement et depuis l’acquisition d’un Kindle multiplié ma consommation de livre par 2 ou 3. Même avec un prix réduit, cela reste très profitable.
Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s