La méthode ‘bailout’ contre coupe budgétaire n’est plus une bonne idée.

Ce n’est pas une grande nouvelle: la crise de la dette grecque s’éternise… Une nouvelle fois, l’aide financière internationale des pays de l’UE et du FMI est suspendu aux résultats médiocres de réduction des déficits à Athène1,2,3,4. Le déficit grecque ne se résorbe pas malgrès des des coupes budgétaires qui repoussent de jours en jours les limites admises du mot austérité5.

La méthode ne fonctionne pas et ne peux plus fonctionner, pour une raison simple: L’objectif pour le gouvernement grec étant de réduire ses dépenses tout en collectant de nouveaux revenus6,7. Sans surprise (mettons nous à leur place) les citoyens grecs refusent et c’est normal de payer plus pour avoir moins8, et cela est d’autant plus vrai que les perspectives économiques sont plus que déprimantes9. Qui ne tenterais pas dans de telles conditions de frauder sur les taxes et les impôts ? Surtout si cette pratique est déjà répandue à la base10.

La Grèce n’a pas besoin d’être pressée tel un citron jusqu’à ce que son économie ne soit plus qu’un ballon complétement dégonflé, mais elle a besoin d’aide, de soutien – de préférence clair, sans ambiguité, coordonné, sérieux, … ce qui manque cruellement

Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s