Les collectionneurs défont l’union monétaire

Si il est bien un symbole de l’Union Européenne que l’on s’imagine peu être à l’origine d’un léger mais clair détricotage de l’union monétaire, c’est bien l’euro lui même.

On note donc avec une certaine ironie la récente collection d’euro “Euro des régions” de la monnaie de Paris. Ces 27 pièces de 10 euros sont frappées d’un lieu ou bâtiment symbolique de la régions qu’il représente. Pourquoi pas me direz-vous, rien de particulièrement anti-Union là dedans puisque, la subsidiarité étant de mise, les régions ont leur rôle à jouer dans le jeu européens. On regrette pourtant que les euros de régions ne soient pas plus largement disponible: les seuls points de vente (à part le site web de la monnaie de Paris qui les vends par 27) sont les bureaux de poste qui ne vendent que la piéce de la région où ils se trouvent, pas vraiment de possibilité d’ouvrir son horizon monétaire. Pire: la page web de la poste indique clairement que ces pièces de collection sont “une façon d’exprimer son attachement à sa région d’origine.” De plus, en application de la législation européenne, les piéces de collections n’ont de valeurs que dans leur pays d’émission.

La force de rassemblement de l’Union était justement que dans nos portes monnaie des pièces Francaise, Allemande, Grecques, irlandaises, Néerlandaise (échantillon véritable), se retrouvaient sans distinction. Réintroduire par le biais de pièces de collection des éléments nationaux qui n’invitent pas au voyage, c’est quand même dommage.

Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s