L’UE, paillasson de la campagne présidentielle

La démonstration n’est plus à faire : l’union européenne est définitivement le paillasson de la campagne présidentielle en France.

Les candidats multiplient les déclarations hostiles à l’Union, ou tout du moins à caractère euro-sceptique. Entre Nicolas Sarkozy qui propose de retirer unilatéralement la France de l’espace Schengen si l’Union n’accepte pas que la politique migratoire passe sous le contrôle politique du conseil, ou François Hollande qui souhaite renégocier un traité signé et en cours de ratification, sans parler de Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélanchon.

En bref, l’Europe est à la fois alliée et ennemie, sujet de ralliement et élément de débat par excellence. Cela est possible à cause, premièrement de la mauvaise connaissance de l’Union par le grand public et l’absence de contradicteur dans le débat qui viendrait rappeler clairement ce que fais l’Union pour les citoyens.

Il est normal que les acteurs de la politique extérieure à la France s’expriment sur les propositions des candidats [*], il le serait tout autant que l’Union elle même, à travers le Parlement et la Commission, aient une voix dans le débat.

Advertisements


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s