Domain name retirering

After a long agony, it seems impossible that I will pick up this blog again. The content will stay online, but the domain name mapping is expired and the old blog posts will only be available via the url: euweekly.wordpress.com

I will continue to be (somehow) active on twitter @gh_eu and continue to contribute to 27etc.

Thanks

Advertisements

Une contribution exceptionnelle pour aider la Grèce

La dette grecque aujourd’hui atteint un montant d’environ 330 milliards d’euros.

La population active en Europe compte environ 240 millions d’individus, avec un revenu annuel net que l’on estimera à 20,000 euros. Quelques lignes de mathématiques montrent que si chaque citoyen européen touchant un salaire donne une contribution exceptionnelle de 150 euros, cela permettra de collecter 36 milliard d’euros. Soit un peu plus d’un dixième de la dette Grecque.

Cette contribution pourrait bien sur être partagée de façon équitable pour correspondre aux revenus. Il est peut être même possible de collecter un peu plus que 36 milliard.

Un petit effort de solidarité de la part des citoyens pourrait considérablement aider la Grèce à réduire sa dette, tout en montrant la détermination des Européens à trouver une solution à la crise.

(Sources: 1,2,3,4)


Ce n’est pas la faute de l’UE (cette fois)

La presse Française (au moins) s’enflamme contre l’Union Européenne qui veut, parait-il, affamer nos pauvres.

Rétablissons la vérité : il s’agit au départ d’une institution en particulier, la Cour de Justice Européenne, qui a donné raison à l’Allemagne en déclarant que le Programme Européen d’Aide au Démunis est libre de se servir dans les surplus de la Politique Agricole Commune (PAC), mais qu’en l’absence de tels surplus, ce n’était pas à la PAC de payer en argent sonnant et trébuchant, sur son budget, l’aide aux personnes en difficultés.

Et c’est normal, il n’y a pas vraiment de raison pour que la politique agricole européenne finance un dossier social. Aux dirigeants Européens donc de prendre leur disposition pour mettre en place un système de soutient financier cohérent dans l’UE. Difficile quand le conseil s’oppose à toute augmentation des moyens financiers de l’Union et que certains états membres préfèrent garder la main sur les aides sociales.

Mais soyons clairs et précis: ce n’est pas l’Europe qui coupe les vivres aux démunis, ce sont les états membres qui encore une fois n’arrivent pas à construire une politique cohérente et organisée.


Notice of absence

Dear reader and blog visitor.

As I will pass the next (June 11th-17th) week in conference, and then be kept busy by the process of moving back on the European continent, updates and posts on this blog will be non-existent, most likely until the end of the month.

Until then, there is plenty of euroblogs to go to ; you are also invited to read the archives on this blog.