[US Institutions] Episode 1

The United States of America is known around the world; and the first example that comes to mind when talking about a federal state (other federal states include Germany, Belgium, Switzeland, Mexico, Malaysia, …).

When speaking of a more federal European Union, people often refer to United States of Europe [*], the parallel with the USA being obvious.

However, while the general dispositions of the Federal government in the USA are known, the details are less easy to grasp. In the upcoming series of post on the US institutions, I will try to provide a dummy guide to the US federal government – note this is not a substitute to a real university level class on the topic.

We will talk in particular about:

  • The House of Representative
  • The Senate
  • The President
  • The Secretary of State
  • Cabinet and federal Government
  • The Supreme Court
  • The state Governors

And the very first fact: the US federal government employ about 2 million people [*] where the EU employ just 32,140 people [*]. Yes, it’s a 62 fold difference (!) but the extent of the EU mission is nothing close from the US federal government.

More to come soon…

Advertisements

Week of October 30th, 2010

(Version Francaise)

Here is a summary of the rich european news this week.

As usual we start with economy and finance: there was a slight decrease in the euro value against dollar during the last days after an up-and-down week finishing just below $1.395 [*]. Industrials orders were up by 5% between July and August [*]; for the month of October, inflation was at 1.9% in the eurozone and unemployment was up by a fraction at 10.1% in September [*]. Europe is calling again to avoid a money war [*] and is giving the last finish to the hedge fund regulation project [*]. The Commission launched a procedure against the French tax shield that is said to affect the free movement of people and money in Europe [*]. The European Commissioner to the internal Market M. Barnier is proposing to add a social part to the internal market that is needed for the good work of it [*,*,*].

The European External Action Service is getting set up, with the nomination this week of the French P. Vimont and the Irish D. O’Sullivan to key positions in the diplomatic service headed by Lady C. Ahston. The EEAS should be completely set up by the end of the year 2010. [*,*,*,*,*,*]. At the diplomatic level, let’s note that Lady Ashton wish more dialogue with Cuba[*].

Serbia got a move forward this week toward its joinning the EU – its cooperation to the tribunal of the Hague is still a key element for the membership process [*,*,*]. Hungary supported the Turkish membership bid [*].

The big piece of the week was of course, the summit of the European Council in Brussels at the end of the week. The two important issues of the summit were the European Budget and the revision f the treaty to make the stability fund – set up in a hurry in spring to help Greece and avoid a euro crisis – permanent. Two very controversial subjects.

Leaded by UK PM D. Cameron, elven countries expressed against an increase of the european budget by more than 2.9% ; when the European Parliament ask for an increase of almost 6%. And, since the adoption of the Lisbon treaty last year, the EU parliament has a codecision role in the budget matter. Those opposing an increase of the EU budget say that in a context of spending cuts in the member states, an increase of the union budget won’t be well accepted [*,*,*]

The Treaties revision, proposed by France and Germany last week, widely divided the member states, who don’t want to reproduce the long and difficult path of the Lisbon treaty. After a lot of talk, the member state (shyly) rallied to the proposal. A revision of the EU treaty  – limited to one or two article (122 & 125 to be precise) will be started as soon as December to make the stability fund permanent – it will expires in summer 2013 otherwise. The sanction part of the Merkel-Sarkozy proposition will come later. (read the numerous references on the subject across the web [*,*,*,*,*,*]).

Finally, let’s welcome this week the appearance of a new euroblog : 27etc.


Semaine du 30 Octobre 2010

(English Version)

Voici le résumé d’une semaine riche en actualité européenne:

As usual, commençons avec l’économie etla finance: Légère baisse de l’euro face au dollars sur les 5 derniers jours après une semaine en yoyo qui se termine juste sous $1.395 [*]. Les commandes industrielles étaient en hausse d’environ 5% entre Juillet et Aout [*]; pour le mois d’Octobre, l’inflation était à 1.9% dans l’eurozone; le taux de chomage est en très légère hausse à 10.1% en Septembre [*]. L’Europe appel toujours à éviter une guerre des monnaies [*] et finalise son projet de régulation des fond spéculatifs [*]. La Commission a lancée une procédure contre le bouclier fiscal Francais qui affecterait la notion de libre circulation des personnes et des capitaux dans l’Europe [*]. Le Commissaire Européen au marché intérieur, M. Barnier, propose d’ajouter un volet social au marché intérieur qui devient indispensable au bon fonctionnement de celui-ci [*,*,*].

Le Service Européen d’Action Extérieur se met en place, avec la nomination cette semaine du Francais P. Vimont et de l’Irlandais D. O’Sullivan à des postes clefs du service diplomatique Européen dirigé par Lady C. Ashton. La mise en place du SEAE devrait être terminée avant la fin de l’année 2010 [*,*,*,*,*,*]. Au niveau diplomatique, notons également que Lady Ahston souhaite plus de dialogue avec Cuba [*].

La Serbie vient de faire une avancée important vers son adhésion à l’Union – sa coopération avec le tribunal de la Haye reste un élément critique du processus d’adhésion [*,*,*]. La Hongrie a apporté cette semaine son soutient à la candidature Turque [*].

Le gros morceau de la semaine a été le sommet du conseil Européen à Brussels en fin de semaine. Les deux gros dossier du sommet étaient le budget Européen et la révision des traités pour pérenniser le fond de stabilisation financière mise en place en urgence durant le printemps pour soutenir la Grèce et éviter une crise de l’euro. Deux dossiers très controversés.

Mené par D. Cameron, le premier ministre britannique, onze pays se sont exprimés contre une augmentation de plus de 2.9% du budget Européen ; alors que le parlement préconise une augmentation de presque 6%. Or, depuis l’adoption l’année dernière du Traité de Lisbonne, le parlement Européen à un rôle de codécision dans le domaine du budget. Les opposants à une augmentation du budget rappellent que dans un contexte d’austérité budgétaire dans les états membres, une augmentation du budget de l’Union serait mal-venue. [*,*,*]

Le changement des traités, proposé par le couple Franco-Allemand la semaine dernière, a largement divisé les états-membres que ne souhaitent pas reproduire le long et pénible épisode du traité de Lisbonne. Après bien des discussions, le conseil s’est rallié (timidement) à la proposition. Une révision du traité de l’Union Européenne, qui se limiterait à un ou deux articles (122 et 125 pour être précis), serait mise en route dès décembre pour pérenniser la fond de stabilisation financière qui expirera dans sa forme actuelle en 2013. Le volet sanction de la proposition Merkel-Sarkozy viendra après. (voir les nombreuses références sur le sujet [*,*,*,*,*,*]).

Enfin, notons l’arrivée cette semaine, sur le marché des euroblogs de 27etc.


Un nouveau venu dans le paysage de la web-euro-blogo-sphere

Le petit monde des blog européens en parle depuis quelques mois déjà, ça y est, c’est fait: un nouveau blog a fait son apparition sur l’euroweb: 27etc.

La nouveauté de ce blog réside dans plusieurs points:

  • C’est un projet commun, rassemblant blogueurs et (jusqu’à présent) non-blogueurs
  • C’est un blog qui a fait l’objet d’importantes réflexions quant à son contenu, ses objectifs, …
  • C’est un blog hébergé par un site d’information généraliste (slate.fr)

C’est le blogueur S. Faure qui est à l’origine de cette initiative.

A-t-on besoin d’un nouveau blog européen ? En soit peut-être pas, mais avec ce blog vient un projet, un mouvement, un nouveau souffle qui apporte quelque chose.  Avec 27 etc., c’est une volonté de politiser le débat autour de l’Union Européenne et de multiplier les points de vues disponibles au public (du moins à ceux qui cherchent de tels points de vues). Et avec au moins un billet par jour (sauf dimanches et jours fériés), le lecteur est assuré d’avoir de quoi réfléchir.

Et puis surtout, ce blog s’ancre dans la vie réelle avec la pratique régulière des Euros-Apéros qui se tiendront tous les… 27 du mois.

L’Europe a besoin de tels Speakers’ Corner où ceux qui le souhaitent peuvent présenter leur point de vue et leurs arguments. Le web et les blogs sont des outils parfaits pour cela.

Alors bienvenu à 27etc. !


EU disenchantment and US elections

I am not a big fan of quick shortcuts between the EU and the US; yes, there are some similarities, but also a lot of differences (I am actually thinking about a series of post on this). But in the light of the recent news a common trend is appearing:

  • In the US, the current election season shows an increasingly strong anti-Washington opinion; that is a rejection of the Federal government as the political level where the problems can or should be solved.
  • In the European Union, the euro skeptic point of view is getting stronger too [more on this here].

US and EU are following different path, but they have in common to face an economic slow down and the end of a crisis that still affects their societies.

It’s hard to draw conclusion out of that, but this simple observation of two different entities experiencing similar public doubt in their Union is worth noticing.


Europe, qui es-tu ?

Nous pouvons nous plonger, tête la première, dans la législation Européenne, suivre en direct chaque minute des sessions du Parlement Européen, attendre avec fébrilité les communiqués de presse de la Commission, disséquer les traités fondamentaux, ou encore sauter sur sa chaise comme un cabri en disant «L’Europe ! L’Europe ! L’Europe !»… Tout cela est bien beau, mais finalement, qui est donc cette Europe qui a donné son nom à nos institutions, et même à tout un continent ? Laissons donc de coté Strasbourg et Brussels, et voyageons dans l’espace et le temps à la découverte de la première Europe.

Europe s’écrit, en Grec antique, Εὐρώπη composition de: ευρυ- “large” et  οπ– “oeil” ou “visage”. Ce nom est alors interprété comme faisant référence à la “large terre” et donc aurait ainsi donné le nom au continent. Mais au-delà de cette décomposition que nous pourrions effectuer pour de nombreux prénoms, Europe est également un personnage qui a une histoire – en fait, des histoires.

L’enlèvement d’Europe par Zeus (source: Wikimedia)

Hésiode, dans sa Théogonie (8-7eme siècle av. J.-C.) , la liste comme une des filles d’Océanos et Théthys – les Océanides, dont font également parties Asie et Calypso [*].

Dans une tradition plus tardive, Europe est donnée comme une princesse Phénicienne de haute lignée : fille du roi de Tyr Agénor et descendante de la nymphe Io.

D’après Hérodote (Histoires, ~450 av. J.-C.) Europe est enlevée par des Crétois et emmenée en Crêtes, en représailles pour l’enlèvement d’Io.

Dans la version mythogique relatée par Ovide (Métamorphoses, ~10 ap. J.-C.), Zeus (ou Jupiter dans la tradition latine) , épris de la jeune fille, prend la forme d’un taureau blanc («Le maître des dieux, revêt la forme d’un taureau, […]. Sa blancheur égale celle de la neige») et se mêle au troupeau d’Agénor qui est en pâture près du rivage. Europe cueille des fleurs dans les champs et s’approche du taureau, et puis monte sur son dos («la fille d’Agénor, ignorant quelle est sa monture, ose se placer sur son dos»). Zeus traverse alors l’océan et emporte la jeune fille en Crête; là il révèle sa vrai nature. Europe devient reine de Crêtes et de son union avec Zeus naissent Minos (qui plus tard emprisonnera le Minotaure dans le labyrinthe), Rhadamanthe et Sarpédon.

La constellation du taureau
dans Uranographia de J. Hevelius
(source: wikimedia)

La constellation du Taureau est nommée en référence à cet épisode. Une lune de Jupiter porte le nom d’ Europe.

La pièce de deux euros grecque porte une représentation d’Europe sur le dos du Taureau/Zeus.

Le symbole du Taureau a été repris par la web-zine Le Taurillon dont le nom et le logo sont une directe référence à l’enlèvement d’Europe par Zeus.


Week of October 23rd

(Version Francaise)

Here is a summary of the EU news this week.

As for last week, let’s start with the economy: This was a week of great instability of the euro which fluctuated between $1.37 and $1.40 (0.5% of spread) [*] – if the euro/dollar exchange value is around he normal value, the amplitude and speed of the variations are not reassuring. The consumer confidence index in the euro zone and in the Union did stay the same between September and October.

The finance ministers agreed last week on the regulation of hedge funds in Europe. The aim of the agreement is to link salaries and bonus for traders to long term performances to minimize risk-taking. The text has now to go before the parliament and should be voted quickly, ideally before the G20 meeting in November [*,*,*].

The Commission proposed this week a European tax in order to avoid debates in the member states on their contribution to the Union that lead to rebated when the states think the fund they give to the EU does not benefit them enough, This tax would take the form, among others, of a specific VAT. There is little chance that this proposal is translated into the real thing in the short term, but the topic is more and more present in the debates [*,*,*,*].

Germany and France suggest, on the side of a summit with Russia, a reform of the stability pact that would lead to quicker sanctions in case of excessive deficit in the euro zone. This reform would come with a treaty revision – quite a challenge after the long and hard adoption of the Lisbon treaty last year [*,*,*,*]. J.-C. Trichet, president of the European Central Bank is not entirely on board with the German-French proposals [*,*].

France responded , last week, to the questions of the Commission regarding its politics towards the Roma minority. The answers has been judged enough and the commission will not follow up against France [*,*,*]. and so it is the end, a discreet end, to a very much publicized episode a few weeks ago.

The European Parliament was seating in plenary session in Strasbourg (despite the French strikes) this week [*]. The Parliament did, in particular, award the Sakharov for Freedom of Thought to the Cuban dissident Guillermo Farinas. [*,*,*,*]

MEPs did also voted for an extension of maternity leave up to 20 weeks (minimum). This measure is widely controversial regarding its cost and the difficult to measure effect. [*,*,*,*] The paternity leave is also extended.